Écolabel et produit écologique certifié (Partie 1)

Écolabel et produit écologique certifié (Partie 1)

Il faut se rendre compte que les produits avec une étiquette “éco-responsable” ne sont pas totalement efficaces, de plus, certains produits aggravent même le problème. Chaque produit laisse une trace sur l’environnement lors de la fabrication. Ainsi, il n’existe pas vraiment de produit écologique à 100% (même s’il est certifié avec un écolabel ).

 

 

écolabel et produit écologique

 

 

Un produit écologique existe vraiment ?

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises se concentrent sur la mentalité “vouloir protéger l’environnement et l’écologie” qui est évidemment dans la nature humaine de chacun. Cela devient progressivement une stratégie marketing extrêmement attractive et rentable au fils des années. La question à poser est : “comment des vendeurs peuvent ils prouver aux consommateurs que leurs produits sont véritablement écologiques ?”

On ne peut pas nier que le produit écologique et le produit biologique présentent des avantages pour l’écosystème. Pourtant, le vrai produit écologique est celui qui a le moins d’impact sur l’environnement. Autrement dit, leur fabricant s’engage à réduire l’effet négatif à chaque cycle de leur vie. 

 

 

Dans cette situation, un écolabel (label environnemental, ou label écologique) est né pour attribuer aux produits et services dans pouvoirs publics, les entreprises et le grand public avec la caractère “Environment-friendly”.

écolabel et produit écologique

Écolabel et Norme ISO

Pour les acheteurs, les labels et les déclarations environnementaux peuvent les aider à identifier les produits ou services dont il est prouvé qu’ils sont vraiement “écologiquement préférables”. En fait, Il existe plusieurs écolabels en Europe aussi bien publique que privé. Voici quelques écolabels reconnus sont : Écolabel Européen ; écolabel « Ange bleu » (origine Allemand) et l’« écolabel nordique ».

Pour les consommateurs européens qui ont à dispositions des milliers de produits, choisir des produits avec un écolabel peut-être est le seul moyen pour garantir la qualité écologique du produit. Afin de savoir leurs impacts respectifs sur la santé et l’environnement, les acheteurs peuvent regarder la fleur (La symbol d’écolabel européen) sur l’étiquette du produit. Celle-ci assure les critères exigés garantissent un meilleur respect de l’environnement et de la santé. Cependant, les produits alimentaires ne font pas partie des produits éligibles à l’Écolabel européen pour le moment. 

Dans le cadre de sa série de normes ISO 14000, l’Organisation internationale de normalisation a élaboré un groupe de normes régissant spécifiquement l’étiquetage environnemental. 

Ensuite, la norme ISO 14020 couvre trois types de systèmes d’étiquetage :

  • Le type I est un label multi-attributs développé par une tierce partie ;
  • Le type II est un label à attribut unique développé par le producteur ;
  • Le type III est un label écologique dont l’attribution est basée sur une analyse du cycle de vie complet.

En 1999, la norme ISO 14024 a défini les premières normes internationales en matière d’étiquetage écologique. Il établit un guide pour les écolabels de type I. Cependant, la demande du marché est de plus en plus accrue dans ces années. Ainsi, une nouvelle version de la norme permettra de mieux répondre à ces attentes : ISO 14024:2008.

écolabel, ISO et produit écologique

Un logo écologique qui repose sur la norme ISO 14024 et répond aux six caractéristiques suivantes :

1. La définition d’exigences doit être précisé, c’est-à-dire les référentiels des écolabels doivent comprendre des critères à respecter ainsi que des limitations.

2. La prise en compte de l’ensemble du cycle de vie des produits depuis l’extraction des matières premières jusqu’à la fin de vie des produits, 

3. La concertation : l’ensemble des parties prenantes doit être associé au processus d’élaboration des critères des écolabels (des fabricants, des distributeurs, des associations et les pouvoirs publics)

4. Le libre accès : les entreprises qui correspondent aux critères du label écologique sont autorisées à l’utiliser ; 

5. La révision régulière des exigences : En vue de garantir une caractère très sélectif de l’écolabel, il faut prend en compte l’évolution technologique et scientifique. De ce fait, les normes ISO seront réexaminées tous les cinq ans.

6. La certification par tierce partie qui vérifient régulièrement auprès des entreprises titulaires la conformité des produits et services aux critères de l’écolabel de la catégorie concernée.

Les produits qui bénéficient d’un écolabel se trouvent dans les domaines tels que les produits d’entretien et de nettoyage; les produits pour le jardin ; l’hygiène et la beauté; les jouets; la papeterie;  les textiles ;  l’ameublement ; le multimédia ; le tourisme et les loisirs… 

Réf : ISO

Partagez vos expérience sur Forum

Lien : 

Comment devenir notre partenaire ? C’est simple et rapide par ICI

LANARD

Thu NGUYEN est co-fondatrice de Lanard.fr - E-commerce Bio et Écolo. L'ambition est de pouvoir proposer une alternative écologique dans la vie quotidienne de notre client. Thu est diplômé de Master Innovation et Création d'Entreprise de IAE Gustave Eiffel - UPEC

This Post Has 3 Comments

Leave a Reply